LES MENSONGES ET LES PIÈGES ISSUS DE LA PRATIQUE DU SPIRITISME

Le plus souvent, l'esprit (à savoir un démon), se présente comme étant l'esprit d'un mort, c'est à dire l'âme d'un homme mort; l'esprit apparaît le plus souvent sous la fausse identité, sympathique, d'une personne connue que l'on aime ou que l'on apprécie pour ce qu'elle a fait: par exemple "Bob Marley" et sa musique (je mets le nom entre guillemets car il s'agit là d'une imposture). Je rapporte le cas "Bob Marley" car on me l'a mentionné plusieurs fois dans divers endroits (en vacances et à l'armée) où des jeunes avaient participé à des séances de spiritisme. Le choix de l'imposture n'est pas innocent: Reggae rime avec marijuana dans la tête des jeunes! Et le fait que "Bob" continue de s'éclater "là-haut" (au paradis?) devrait aider à dédramatiser les risques mortels qu'impliquent l'usage des stupéfiants.

Cependant, Bob Marley aurait peut-être réfléchi à deux fois avant de fumer du shit, s'il avait su que des démons profiteraient de son image de musicien drogué, pour tromper les jeunes tout en se moquant de lui. Il serait plus louable et bien préférable de la part de ceux qui aiment Bob Marley de lui souhaiter d'obtenir un heureux accueil auprès de Dieu plutôt que de croire (en prêtant l'oreille à la caricature qu'en fait un démon) que c'est "l'image de drogué" que le chanteur veut que l'on garde en souvenir de sa vie terrestre. Car ce que les jeunes ne savent pas, c'est que Bob Marley lisait la Bible tous les jours et qu'il y trouvait un grand réconfort. Et le reggae ne fait pas que vanter les mérites des drogues douces, il donne aussi à entendre la Parole de Dieu. Alpha Blondy chante: "Tu es mon berger, Seigneur, je ne manque de rien où tu me conduis" (Psaume 22). Les paroles de cette "chanson" ont été composées vers l'an 1050 avant Jésus-Christ par le roi d'Israël, David, ami de Dieu. Pour connaître ces paroles, il faut, à l'exemple de Bob Marley, lire la Bible. Car la Bible est le livre de la Parole de Dieu et de Ses amis.

Le cas "Bob Marley" nous aura servi d'exemple introductif. Il reste que la nécromancie (le dialogue avec les morts) est une fable des démons qui vise à tromper ceux qui s'y adonnent. Cette fable est mensongèrement orchestrée et profondément vicieuse comme nous allons le voir en en disséquant les implications et les enchaînements.

Parmi les tromperies dont usent les démons pour tourmenter et tenter de conduire à leur perte les apprenti-spirites, on peut distinguer différentes sortes d'implications. Ces implications s'articulent entre elles: elles s'enchaînent avec le concours malheureux que prêtent aux démons ceux qui pratiquent le spiritisme. Ces enchaînements forment une chaîne de plus en plus lourde et pesante qui captive celui qui s'y laisse prendre.

Les grands enchaînements des tromperies des esprits malins sont:

1/ les fausses identités

2/ les fausses révélations

3/ l'acédie

4/ l'aliénation de la liberté

5/ le pacte

6/ la possession

7/ le meurtre

Cependant "l'enseignement du sage est source de vie pour éviter les pièges de la mort" (Les Proverbes, 13.14); de sorte que pour dissiper toute œuvre de ténèbres, une mise en lumière progressive sera faite: "En effet, quiconque fait le mal déteste la lumière et ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées; mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu'il apparaisse au grand jour que ses œuvres sont faites en Dieu" (Saint Jean, 3.2-21). Et la Lumière c'est le Christ.

Page précédente Page suivante

- Achat en ligne du livre au format électronique:
http://www.hypallage.fr/dsaurel_hypallage.html