Sixième enchaînement
(la possession)

Cet enchaînement fait référence à ce qui a été dit des fausses identités et des fausses révélations aux premier et second enchaînements.

Les trois premières parties de ce sixième enchaînement, à savoir, la schizophrénie, la drogue et l'obsession, pourront apparaître dans un premier temps assez distantes de la question du spiritisme, mais elles sont nécessaires à la compréhension de l'examen de ce qu'est réellement la possession.

Quant à la question de la possession, vue sous son aspect de manifestation diabolique patentée, elle a trait à la pratique du spiritisme dans une proportion non négligeable de cas. La chose sera mise en évidence dans la dernière partie de cet enchaînement, intitulée: la possession en tant que telle.

a- la schizophrénie

Jean-Yves, parmi le groupe d'apprenti-satanistes que tu as fréquenté, il y avait Loïc dont on a déjà parlé mais aussi un certain Xavier aux cheveux longs bouclés et qui portait des lunettes de style rétro (V'là des rétro satanas!).

Pourquoi vais-je te parler de Xavier, cette fois? Parce que son comportement tourne autour de la question que pose cet enchaînement: la question de la possession.

Ce dénommé Xavier, Corinne m'a raconté qu'il se prenait pour un... démon! Quant à toi Jean-Yves, Xavier a dû te le dire plus d'une fois.

Bref, examinons la déclaration de Xavier. A cela, il y a cinq explications possibles:

1/ Xavier est réellement un démon

2/ Xavier est devenu un démon

3/ Xavier est possédé

4/ Xavier se fait passer pour un démon auprès de ses copains, question de s'amuser un peu en les effrayant

5/ Xavier se prend pour un démon; il est dérangé: quelque chose ne tourne plus très rond dans sa tête

Voyons cela dans le détail:

1/ Xavier est-il réellement un démon?

La difficulté majeure qui s'oppose à cette assertion est la suivante: les démons n'ont pas de corps! (voir en cela pour plus de précisions la note n° -3-). Or, Xavier, comme tu as pu le constater, a un corps qui lui est propre. Tu lui as serré la main, par exemple, et c'était bel et bien une main faite de chair et d'os.

Au contraire, "Un esprit n'a ni chair ni os" (Saint Luc, 24.39). "Or les démons sont appelés esprits, comme cela ressort de ce texte (Saint Matthieu, 12.43): "lorsqu'un esprit impur est sorti d'un homme, [etc.]" Les démons n'ont donc pas de corps qui leur soient naturellement unis" (Saint Thomas d'Aquin, De Malo, Q.XVI, a. 1).

Ainsi, Xavier n'est il pas un démon. Du reste, ses parents pourraient aisément le confirmer. Cependant qui oserait leur poser une question aussi stupide?

2/ Xavier est-il devenu un démon?

Bien que Xavier ne soit pas un démon, en tant qu'il est un homme avant toute chose, se pourrait-il qu'il soit devenu tout de même un démon?

Ici les objections précédentes restent valables, cependant elles auront besoin d'être complétées par d'autres pour invalider le plus clairement possible cette seconde hypothèse aussi erronée que la première dont elle découle.

Au fait de devenir un démon, il y aurait deux possibilités:

- la première étant qu'un démon l'ait changé en démon à la manière dont, dans les légendes transylvaniennes, la victime d'un vampire devient elle-même un vampire. Mais cela n'existe qu'en tant que folklore fantasmagorique.

- la seconde étant que Xavier se soit réincarné en démon. Mais comme nous l'avons vu au cours du second enchaînement, la réincarnation n'est qu'une farce égocentrique.

Cependant, voyons en quoi ces deux possibilités ineptes ont un enracinement dans nos sociétés:

Dans le premier cas, comme dans le second du reste, des films sont construits autour de cette possibilité.

+ Dans le film Lady Hawk, est raconté l'histoire d'un couple victime d'un sortilège. Ni l'homme ni la femme ne peuvent se rencontrer dans l'union de leurs corps, car au coucher du soleil l'homme se transforme en loup puis redevient homme tandis qu'à ce moment précis la femme se métamorphose en faucon. Cette malédiction, l'homme et la femme la doivent à la folie d'un pacte qu'un évêque jaloux de leur amour, a contracté avec le diable. En échange de l'âme de l'évêque, le diable a lancé le sortilège causant la transformation alternante des deux amants.

Évidemment cela n'est possible qu'au cinéma. En effet: "Les signes et miracles qu'opèrent les magiciens grâce à des pactes privés avec les démons ne dépassent pas l'ordre des causes naturelles [...] " (De Malo, Q.XVI, a.9, solution 11). Quant à la transformation elle-même des corps humains en corps d'animaux, Saint Augustin tempête contre: "Je ne croirais en aucune manière que les démons puissent transformer, par leur puissance ou leurs artifices, je ne dis pas une âme, mais même un corps en figure de bête (c'est à dire en animal ou en monstre)" (De civitate Dei, XVIII, 18). Saint Thomas d'Aquin, de son côté, reprend l'argumentation d'Aristote: "Le Philosophe prouve dans la Métaphysique (VII, 7) que la génération des formes dans la matière ne vient pas des formes immatérielles mais des formes qui sont dans la matière; sur ce passage le Commentateur dit que les substances immatérielles ne peuvent pas transformer la matière quant à la forme. Or les démons sont des substances immatérielles. Donc, il semblent qu'ils ne puissent transformer formellement les corps" (De Malo, Q.XVI, a. 9). Ouf, on a eu chaud aux plumes!

+ Quant aux films de vampires où l'on voit hommes et femmes se faire vampiriser, on ne les compte même plus (à cet effet, se rapporter à une anthologie du cinéma fantastique).

+ Autre film symptomatique: Ma vie est un enfer de Josiane Balasko, où un démon (Daniel Auteuil) accède à la nature humaine parce qu'il s'est bien comporté. Le personnage féminin du film (Josiane Balasko) devient pour sa part un démon.

...

Page précédente Page suivante

- Achat en ligne du livre au format électronique:
http://www.hypallage.fr/dsaurel_hypallage.html